Un lieu exceptionnel

 

L'abbaye de Saint-Antoine et le village qui l'entoure constituent un lieu exceptionnel à de nombreux titres.

Un lieu exceptionnel, tout d'abord par son histoire qui est celle du transfert, au Moyen-Age, des reliques d'un saint égyptien, Antoine, ermite,  dont la dévotion est à l'origine de cette abbaye. Ces reliques attirèrent rapidement des pélerins et les malades atteints d'un mal mystérieux (feu de saint Antoine ou mal des ardents) et que seule l'intercession de saint Antoine semblait pouvoir guérir. Des les années 1095, des hommes se sont regroupés en une Maison de l'Aumône pour les accueillir. Un pape a transformé, en 1297, cette communauté en un ordre religieux prestigieux à vocation hospitalière : les chanoines réguliers de l'Ordre de Saint Antoine. L'ordre, dont l'abbaye de Saint Antoine était la maison mère, a émaillé l'Europe d'hôpitaux tant la compétence des pratiques médicales des Antonins était reconnue. La découverte de l'origine du mal signa, en 1777, l'achèvement de leur fonction hospitalière et la suppression de cet ordre humaniste dont les derniers religieux furent rattachés à l'Ordre de Malte.         

Un lieu exceptionnel, également par l'église gothique dont les dimensions, hors du commun pour une église abbatiale, étaient adaptées à l'accueil de nombreux pélerins et malades. Ce monument et les bâtiments conventuels qui l'enssèrent sont demeurés pratiquement dans l'état où les Antonins les ont laissés et, grâce à cela, on peut imaginer facilement leur histoire. Le caratère monumental de la porte principale  donne une idée de la magnificence de l'Ordre. L'église conserve un Trésor dont le Christ en ivoire du 16ème siècle et le reliquaire constituent les pièces les plus remarquables. 

Un lieu exceptionnel, enfin, par le village lui-même, classé parmi les plus beaux villages de France, et qui garde les traces des trois hôpittaux dont il était doté, des trois quartiers qui le constituaient, des rues étroites et des goulets qui le traversaient, enfin, et celles de maisons de caratère bien conservées.

Saint-Antoine possède également un musée dont la visite est complémentaire de celle que nous vous proposons.

Pour en savoir plus, rendez-vous aux pages : 

 l'église abbatiale , leTrésor, les bâtiments conventuels et le village