Le village

 

à gauche, une maion Renaissance, à droite, la porte de Lyon
 

Le village s'étage au pied de l'abbaye.

Sur les neuf portes de l’enceinte qui le protégeait, la porte de Lyon est la seule qui subsiste.

En ce qui concerne celui-ci, il était divisé en trois parties pratiquement distinctes :

-  le bourg-Haut où se tenaient principalement les nobles, les notables, les riches bourgeois. On peut y voir encore des constructions remarquables aux allures Renaissance,

- le bourg-Bas qui constituait le centre économique du village (commerces, artisans…) avec sa halle,

- le faubourg où se regroupaient les métiers qui avaient besoin de la rivière Lyotan pour travailler (tanneurs notamment). On y découvre quelques maisons en bois et torchis. Elles étaient couvertes de chaume.

Le village est traversé dans sa longueur par trois rues parallèles. On passe de l'une à l'autre par des goulets pentus aux noms pittorisques.

 

RETOUR A LA PAGE UN SITE EXCEPTIONNEL

 

bourg du bas : la halle