Saint Marc la Lande

L'histoire de Saint Marc-la-Lande est liée à l'histoire de l'ordre des chanoines de l'Ordre de Saint Antoine arrivé à la Lande vers 1260. Seule une chapelle existait sur l'emplacement actuel du bourg. La paroisse était alors au lieu dit "Saint Marc" et le bourg actuel était "la Lande de Saint Marc".

L'ordre de Saint Antoine était un ordre hospitalier puissant et réputé, spécialisé dans le soin d'une maladie terrible au Moyen Âge, le "Mal des Ardents", appelé aussi  "feu Saint Antoine". 

Provoqué par l'ergot de seigle, le mal des ardents entraînait à l'époque des ravages considérables dans les populations touchées.

A Saint Marc-la-Lande, existait vraisemblablement un hôpital. 

Les Antonins avaient aussi vocation de charité envers les pauvres et les passants, notamment envers les pèlerins des chemins de St Jacques de Compostelle.

Pour la période de 1260 à 1500, nous disposons de peu d'informations. Cependant la liste des commandeurs est connue et ininterrompue jusqu'en 1562, date de la destruction de l'église et de la commanderie par les huguenots. 

Retour à l'accueil

Sur le toit de l'église, à  l'ombre d'un pinacle, un antonin de pierre poursuit la lecture de son livre de prières.

L'association La Maison du Patrimoine existe depuis février 2000. Elle st la gardienne de l'ancienne commanderie. Avec plus de 150 adhérents, une équipe de bénévoles généreux, des salariés accueillants et professionnels, des soutiens des pouvoirs publics et des élus locaux, elle contribue au développement local et culturel du sud gâtine.

Les membres de l'association se réunissent régulièrement pour assurer la vie quotidienne de la structure, mettre en place les activités et discuter des projets qui sont proposés à l'association. 

Dès 1620, Les Antonins envisagent de reconstruire la commanderie et l'église. Il faut de nombreuses années avant que le projet aboutisse. L'établissement restera en ruines jusqu'en 1654.

La collégiale de Saint Marc-la-Lande, dont la construction peut être datée du début du XVI° siècle, est le plus important édifice de style gothique flamboyant des Deux-Sèvres.

Elle est surtout remarquable par sa façade et son côté sud.

Elle a subi les affres des guerres de Religion et de la Révolution Française, son histoire mouvementée est faite de destructions et de renaissances.

Eglise paroissiale, la collégiale de Saint Marc la Lande est un monument historique classé. Au moment de la Révolution, les biens de la commanderie sont vendus comme biens nationaux. Ils restent propriété privée jusqu'en 1843 : à ce moment là le propriétaire décide de donner à la commune, la commanderie et la collégiale afin que cette dernière soit rendue au culte 

(sources : textes et photos site maison du patrimoine : https://www.maison-patrimoine.fr/) - autres photos CM